Météo Locale

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Restauration d’un Pleyel 3bis 1894 n°111 611

Restauration Pleyel

Il s’agit d’un piano Ă  queue Pleyel modèle 3bis datant de 1894. Longueur 1,90 m, clavier ivoire 85 notes, cadre en acier serrurier (c’est-Ă -dire que les diffĂ©rents Ă©lĂ©ments en acier du cadre sont boulonnĂ©s les uns aux autres) qui prĂ©cède de quelques annĂ©es seulement l’arrivĂ©e des cadres monobloc en fonte. La partie mĂ©canique est aussi contemporaine de son Ă©poque puisque les bâtons actionnent des nez (et non des rouleaux), Ă  simple Ă©chappement mais système de ressort + rechute qui procure un jeu lĂ©ger et rĂ©actif (les mĂ©caniques modernes Ă  rouleaux du XXe apportent plus d’aisance dans le contrĂ´le des nuances). Enfin les Ă©touffoirs basculants Ă  chapeau de gendarme sont un casse-tĂŞte pour le technicien…

L’instrument est dans son jus d’origine, seules les tĂŞtes de marteaux ont Ă©tĂ© regarnies il y a 30 ans. Le chevillage est fatiguĂ© (ne tient plus l’accord), les cordes sont oxydĂ©es, les Ă©touffoirs peu efficaces, dĂ©fauts de placage sur le meuble avec un siècle de poussière sur la table d’harmonie. A part ça le son qu’il procure est intĂ©ressant car cet instrument est un descendant direct de ceux de l’Ă©poque Chopin. Les basses sont très profondes et le registre medium / aigu moderne pour un instrument de 130 ans.

Piano Pleyel 3bis 1894 état initial poussières table sous cordes

Sous l’Ă©paisse couche de poussière (partie droite de l’image sous les cordes encore non dĂ©montĂ©es) on retrouve une table d’harmonie vernie Ă  l’alcool sans aucun dĂ©faut structurel.

Piano Pleyel 3bis 1894 démontage

Le piano est dĂ©montĂ© et nettoyĂ©. On prend soin de conserver les cordes basses d’origine qui lui donnent tout son charme. Il y a quand mĂŞme quelques parties rouillĂ©es Ă  reprendre en peinture et la restauration des placages dĂ©gradĂ©s.

Piano Pleyel 3bis 1894 remplacement placage Piano Pleyel 3bis 1894 remplacement placage

Mise en place d’Ă©lĂ©ments de placage en palissandre neuf.

Vernissage du côté gauche du piano.
Vernissage du côté gauche du piano.

Piano Pleyel 3bis 1894 Rénovation esthétique des éléments du cadre

RĂ©novation esthĂ©tique des Ă©lĂ©ments du cadre, table, chevalets, plan de chevillage du sommier, agrafes et galeries d’Ă©touffoirs.

Piano Pleyel 3bis 1894 rénovation ivoire clavier
Le clavier du piano est profondément fissuré sous les ivoires des touches blanches.

Piano Pleyel 3bis 1894 renovation ivoire clavier fissures
En cause : le gonflement des plombs d’Ă©quilibrage exposĂ©s Ă  l’humiditĂ©.

Piano Pleyel 3bis 1894 rénovation-feutres touches
Il faut regarnir Ă©galement les mortaises des pointes d’enfoncement avec de nouveaux feutres.

Piano Pleyel 3bis 1894 rénovation touches
On enlève les plombs, on recolle et on replombe afin de retrouver des touches blanches bien droites…

Piano Pleyel 3bis 1894 réglage planéité clavier
… pour bonne une planitude de clavier et un fonctionnement mĂ©canique cohĂ©rent.

Piano Pleyel 3bis 1894 remontage en cordes du piano
Le remontage en cordes du piano est effectuĂ© selon un calcul de “plan de cordes hybride Paulello”.
Explications…
Le type d’acier utilisĂ© Ă  la fin du XIXe n’est pas identique Ă  celui utilisĂ© pour les cordes modernes. Pour conserver l’identitĂ© sonore de l’instrument on utilise un type d’acier spĂ©cifique pour les cordes. Et mieux encore…

Piano Pleyel 3bis 1894 plan de cordes hybride Paullelo
Grâce Ă  un tableur dĂ©veloppĂ© par Stephen Paulello, il est possible d’optimiser le plan de cordes selon des critères qui dĂ©finissent l’homogĂ©nĂ©itĂ© des tensions et sollicitations sur l’ensemble du registre. Concrètement cela signifie qu’on va utiliser pour chaque note la qualitĂ© d’acier et le diamètre les plus adaptĂ©s pour produire la meilleure qualitĂ© vibratoire possible. Ou “richesse harmonique”.

On amĂ©liore ainsi notablement la sonoritĂ© d’ensemble en attĂ©nuant certains dĂ©fauts, voire atavismes du piano !

Piano Pleyel 3bis 1894 structure harmonique terminée

Le travail sur la structure harmonique est terminé. Reste le fastidieux remontage et réglage des étouffoirs, une reprise de réglages mécaniques, accords et harmonisation.

© Lionel Thierry - L’Atelier du Piano Gaillacois